> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Livres > SUCCÈS D'ONTARIO CRÈATIF : BIBLIOASIS
Partager

SUCCÈS D'ONTARIO CRÈATIF : BIBLIOASIS

Dan Wells se qualifie d’« éditeur par accident ».

Mais sa société, la presse littéraire établie à Windsor, Biblioasis, jouit d’un succès on ne peut plus intentionnel, sa loyauté envers les écrivains et son choix de se mettre au service de lectorats spécifiques lui ayant permis d’atteindre ses objectifs.

Présent depuis 14 ans, l’éditeur indépendant prospère grâce à un catalogue diversifié d’écrivaines et d’écrivains canadiens et internationaux dont la production créative attire le public et fait de Biblioasis un éditeur à part.

« Nous comptons parmi les plus grands [éditeurs indépendants] et nos listes de publications figurent parmi les plus diverses », indique Dan Wells. « Il nous incombe de trouver nos créneaux et d’identifier, dans ce que nous faisons, ce que les autres sont incapables de faire ou négligent. »

Bénéficiant du soutien du Fonds du livre d’Ontario Créatif, l’éditeur stimule ses ventes en assurant la promotion de ses auteurs ainsi que de ses sujets variés lors de foires du livre régionales et de manifestations au Canada et aux États-Unis.

« L’une des raisons pour lesquelles Biblioasis connaît présentement un tel succès et a connu une telle croissance à une période que la plupart des gens considèrent comme une période de contraction, réside dans la souplesse que nous a permis d’acquérir le Fonds d’Ontario Créatif pour l’exportation en testant autant d’approches différentes pour exporter nos titres aux É.-U. En conséquence, nos ventes à l’exportation représentent désormais 40 p. 100 de nos ventes globales », précise Dan Wells. « Sans quoi nous ne serions pas rentables. »

De part et d’autre de la frontière, les acheteurs sont sensibles à la sélection de sujets singulière de Biblioasis, incluant aussi bien des livres sur le fait d’« être Canadien ou Canadienne au Canada » que des ouvrages sur le sport ou la traduction, en passant par une série sur des « vies jamais racontées » et des romans expérimentaux.

« Le fait que notre catalogue renferme une telle variété de styles, de voix et d’opinions est probablement l’une des choses dont je suis le plus fier. Je pense que c’est également ce qui fait notre force », confie-t-il.

« Nous prenons notre rôle d’éditeur régional au sérieux », ajoute Dan Wells, précisant comment une subvention unique du Fonds d’Ontario créatif pour la collaboration et l’innovation a contribué à propulser la croissance des livres d’histoire régionale de Biblioasis.

Le financement « nous a permis de doubler nos ventes en moins de 24 mois », précise-t-il. « Je pense que nous nous serions trouvés en difficulté sans ces investissements, ce qui n’est actuellement pas le cas. »

Forte d’une réputation de qualité, la société Biblioasis publie chaque année une trentaine de livres. Elle a quitté le garage de ses débuts, devenu trop étroit, pour des locaux plus spacieux.

« Nous avons connu une croissance phénoménale au cours des trois, quatre, cinq dernières années, et avons constaté que davantage de lecteurs étaient sensibles à notre travail », explique Dan Wells.

Trois fois par an, ou avec « une charmante irrégularité » selon ses propres termes, il publie également la revue littéraire cinquantenaire Canadian Notes and Queries.

Pour en savoir plus sur Biblioasis :
Site Web : http://www.biblioasis.com
Twitter : @biblioasis
Facebook : http://www.facebook.com/biblioasis